Module Image du parc

 La maladie à virus Ebola, connue auparavant sous le nom de fièvre hémorragique à virus Ebola, est une maladie  rare et mortelle, causée par l'une des souches du virus Ebola. Ebola peut provoquer des maladies chez les  humains et les primates non humains (singes, gorilles et chimpanzés).

 Ebola est provoqué par une infection causée par un virus de la famille Filoviridae, genre Ebolavirus. Cinq espèces  de virus Ebola ont été identifiées, dont quatre provoque une maladie chez les humains : virus Ebola (Ebolavirus  Zaïre) ; virus Soudan (Ebolavirus Soudan) ; virus Forêt de Taï (Ebolavirus Forêt de Taï, auparavant connu sous le nom d'Ebolavirus Côte d'Ivoire) ; et virus Bundibugyo (Ebolavirus Bundibugyo). La cinquième, virus Reston (Ebolavirus Reston) a provoqué la maladie chez des primates non humains mais pas chez les humains.

On rencontre les virus Ebola dans plusieurs pays d'Afrique. Ebola a été découvert en 1976 près de la rivière Ebola, dans l'actuelle République démocratique du Congo. Depuis lors, des flambées sont apparues de façon sporadique en Afrique.

Le réservoir naturel du virus Ebola reste à ce jour inconnu. Cependant, en se basant sur certaines preuves et la nature de virus similaires, les chercheurs pensent que le virus est d'origine animale, le réservoir le plus probable étant les chauves-souris. Sur les cinq souches du virus, quatre apparaissent chez des animaux natifs d'Afrique.